Actualités

Vous trouverez sur cette page les communications de MCoor

ASSEMBLEE GENERALE MCOOR 202

Lors de sa création en 2015, MCOOR avait l’ambition d’aider à la structuration de la médecine de coordination du médico-social, de représenter les médecins coordonnateurs en EHPAD et du secteur médico-social, de développer des programmes de recherche et de formation et de contribuer à diffuser une éthique défendant la dignité de la personne âgée.

L’ambition que nous avions de faire reconnaitre cette expertise spécifique est désormais une réalité et nous voudrions en quelques lignes vous présenter nos actions:

Structuration et représentativité

MCOOR  participe activement depuis deux ans aux réunions pluri-mensuelles organisées par le Ministère des solidarités et de la santé et apporte avec les principaux acteurs  impliqués dans la prise en charge de la personne âgée (DGCS, DGOS, CNSA…) la compétence des professionnels de terrain.

Nous défendons en permanence la spécificité de la médecine coordination en EHPAD et la nécessité de développer l’EHPAD du futur en s’appuyant sur les réalités de chaque territoire , en proposant notamment la création de relais gériatriques de proximité (RGP), articulations territoriales entre le sanitaire, le médico-social et le domicile où s’exerce l’expertise gériatrique.

Expertise et recherche

Notre expertise dans la gestion de la crise Covid a été sollicitée à tous les niveaux (organigramme décisionnel diffusé par les services du ministère, participation permanente à la mission COREB (Coordination opérationnelle risque épidémique et biologique), travail avec les ARS sur la fonction de médecin référent Covid en EHPAD)….

En lien avec le conseil scientifique de la SFGG et le SNGC Mcoor a conçu l’étude ENCOPAD permettant de mieux comprendre l’organisation des EHPAD en temps de crise Covid.

Chaque année Mcoor publie les résultats de ses travaux au sein de la Revue de Gériatrie et intervient régulièrement au sein de  différents congrès qui requièrent son expertise

Formation

Le développement  de la formation à la  gériatrie du médico-social est une priorité que MCOOR développe à différents niveaux :

– mise en place du nouveau diplôme national de médecine de coordination tant sur plan national pour sa conception que régional pour sa mise en œuvre.

– professionnalisation des acteurs du médico-social par la mise à disposition de programmes de formation continue en e-learning

– reconnaissance de nos métiers par des formations auprès des jeunes engagés dans le service civique.

– formations GIR-PATHOS sur l’ensemble du territoire

– élaboration de programmes de DPC pour les généralistes intervenant en EHPAD

Ethique

Mcoor mène actuellement un travail en partenariat avec la SFAP (Société Française d’Accompagnement et de soins Palliatifs) pour faire en sorte que les 175 000 résidents qui meurent chaque année en EHPAD puissent bénéficier d’un accompagnement respectueux de leur dignité.

Nous avons besoin de vous !

Pour répondre à l’ensemble de ces objectifs nous avons besoin de médecins coordonnateurs motivés et volontaires afin de répondre à toutes les requêtes que nous devons honorer.

Vous souhaitez nous rejoindre au sein du CA

merci de faire acte de candidature avant le 31 mars en nous adressant un CV simplifié et une lettre de candidature : ag2022@mcoor.fr

Vous souhaitez participer à l’AG de MCOOR le 5  avril 2022 à 21 heures

Participer à la réunion Zoom

https://us06web.zoom.us/j/81290828412?pwd=RmliNmcyTVlDOXlLTFI5dGFWUURSUT09

COMMUNIQUE DE PRESSE MCOOR3 décembre 2021Ne nous trompons pas de combat !

La crise sanitaire est encore devant nous.

L’augmentation quotidienne du nombre de cas Covid positifs et du nombre d’hospitalisation nécessitent une forte mobilisation de tous les acteurs de santé pour rappeler l’importance et l’urgence de réaliser l’administration d’une dose de rappel pour renforcer notre immunité.

Alors que deux syndicats de médecins coordonnateurs appellent à suspendre les injections vaccinales pour le personnel d’EHPAD tant que des revalorisations salariales ne seront pas appliquées en faveur des Médecins coordonnateurs, MCOOR souhaite se désolidariser totalement de ce mouvement .

Si le travail du médecin coordonnateur doit être reconnu notamment par un salaire correspondant à sa fonction et  à l’investissement massif effectué pendant la crise, il ne peut être envisagé de prendre en otage la vie de nos résidents en retardant toute vaccination dans l’attente de négociations .

Près de 20% de nos résidents restent vulnérables du fait de déficit immunitaire et toute entrée  des virus au sein d’un établissement fait courir un risque inacceptable.

L’enjeu est de protéger nos résidents par le rappel vaccinal de tous les personnels et de tous les visiteurs et de maintenir une stricte application des mesures barrières.

MCOOR souhaite développer une expertise  gériatrique spécifique du médico-social indispensable pour améliorer la qualité de vie de tous les résidents et c’est bien  la volonté d’affirmer cet objectif qui explique la position que nous défendons.

Présence remarquée de MCOOR lors des  JASFGG 2021

A l’occasion des 41° Journées Annuelle de la SFGG Mcoor était présent pour communiquer les résultats de ses travaux. Le Dr Odile REYNAUD-LEVY vice-présidente de MCCOR présentait en séance plénière les premiers résultats de l’étude ENCOPAD Le Dr Gaël DUREL président de MCCOR commentait les résultats de l’enquête sur la situation Post Covid en EHPAD Le Dr Stephan MEYER vice-président de MCCOR  exposait la vison de l’EHPAD du futur que MCOOR défend auprès du ministère : le Relai Gériatrique de Proximité

 » Généralisation des infirmières de nuit et augmentation du temps de présence du médecin coordonnateur » 

Généralisation des infirmières de nuit et augmentation du temps de présence du médecin coordonnateur, deux mesures accueillies favorablement par MCOOR (Association Nationale des Médecins Coordonnateurs en EHPAD et du Medico-social)

 

« Protéger sans isoler : la quadrature du cercle »

Souvent, les familles ont un facteur bénéfique sur l’état mental, psychique et physique des résidents d’EHPAD. Souvent, les familles sont responsables et ont su appliquer les mesures barrières indispensables à la non contamination de leurs proches. Ces consignes respectées à la lettre ont permis à nos aînés des EHPAD de retrouver cette chaleur familiale que les soignants malgré tous leurs efforts ne peuvent pas apporter.

Nous avons malheureusement eu à constater que dans près de 20% des cas, les familles faisaient fi des gestes barrières sous des prétextes divers parfois recevables : « maman, démente ne me reconnaît pas avec mon masque », mais qui bien sûr, mettait tout l’établissement en risque épidémique.

Lire la suite

Suite des actualités